Les Sorinières - Club d'éducation Canine et Sportive

Les Sorinières - Club d'éducation Canine et Sportive

Le chien dans l'archéologie

Le chien dans l'archéologie

 

Les chiens font partie des nombreuses représentations animales mises à jour en archéologie.

Sa symbolique varie selon les lieux et la période, allant de simple esclave à dieu.

La plus ancienne peinture connue à ce jour est une frise rupestre mise à jour en Espagne où un chien semble chasser le cerf (10 000 ans avt JC)

 

Le chien "Dieu"

 

L'exemple le plus connu est sans doute Anubis, dieu mi-chienmi-chacal que l'on retrouve en Egypte à partir de 4200 avant J-C.

Du fait de la présence de chiens dans les nécropoles égyptiennes, Anubis était le dieu des morts. Il présidait les cérémonies funèbres et les soins donnés aux corps, notamment les embaumements.

  Représentations d'Anubis  

Le chien de travail et de guerre

Depuis toujours le chien a été utilisé par l'homme pour le seconder.

Du statut d'esclave qu'il avait au Proche-orient il devient progressivement un auxiliaire capital pour l'homme.

On retrouve des chiens dans quasi toutes les scènes de chasses au côtés de l'homme.

La multiplication et la spécialisation des races conduit, vers 1500 avant J-C, à la création des chiens de lévriers, plus rapides.

Le chien devient aussi gardien, comme Cerbère qui contrôle l'accès de l'Enfer dans la mythologie grecque.

En Extrême-Orient les chiens "de manchon" sont les gardiens des eunuques.

Dans la Rome antique, le chien garde le domicile, attaché à une chaine, c'est le "Cave Canem"

Cerbère Cave Canem Chien "de manchon"

Des chiens aident aussi les soldats dans les guerres.

En Extrème-Orient, vers 1000 avant J-C, les mâtins sont très appréciés pour la chasse aux esclaves en fuite.

Dans la Rome antique, les chiens de guerre ont des spécialités: chiens de défense qui protègent les arrières, les chiens d'attaque qui sont envoyés sur le front et les chiens de liaison qui font le lien entre les différents postes de l'armée.

 

Le chien entre dans la maison

Bien que le sort du chien semble peu enviable dans les temps anciens, des témoignages montrent qu'il pouvait être bien considéré et respecté.

La première représentation d'une réelle marque d'intégration du chien à la famille est une terre cuite d'un couple enlacé dans un lit avec à leur pied un chien couché en boule, vers 50 avant J-C.

 

Prochainement: Le chien dans la peinture et la sculpture...(à suivre)

 

Source:Encyclopédie Royal Canin du chien



18/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres